^^



La FAMILLE REMPP de SOULTZ sous FORËTS

La famille REMPP à ses racines à Soultz sous Forêts et dans les villages environnants qui constituait, jusqu'à la Révolution française un baillage très ancien. La population de cette région, essentiellement agricole, était de ce fait très sédentaire. Soultz était le siège de la Baronnie des Fleckenstein, qui comprenait aussi les villages environnants. De part et d'autre de ce bailliage se trouvaient les régions de Hatten et de Woerth, qui étaient des possessions des Hanau Lichtenberg, En 1548 les Fleckenstein se rallièrent au protestantisme, entraînant la majorité de la population. L'église gothique de Soultz devint un temple protestant. Une petite communauté catholique subsista cependant. En 1677 le château des Fleckenstein fut détruit lors des combats contre les Impériaux.. En 1720, le dernier baron Fleckenstein décéda sans héritier. Louis XIV céda le fief au Prince de Rohan Soubize, frére du cardinal. L'église de Soultz devint alors simultanée. A la mort de Charles de Rohan, Auguste von BODE qui venait d'acquérir les salines obtint l'investiture du fief de Soultz, mais il ne put guère en profiter, car la Révolution était proche, et la famille de BODE dut quitter l'Alsace. En 1839 c'est par adjudication que Georges REMPP et son beau frère Fritz WOLFF ont pu racheter les biens des de BODE.

Le registre paroissial luthérien de Soultz qui servait d'Etat Civil jusqu'à la fin du 18ème siècle à été tenu avec soin par les pasteurs de Soultz, sauf pendant la période de la guère de 30 ans qui avait causé bien des ravages dans le région. Les registres paroissiaux sont bien tenus, rédigés en allemand, et contiennent parfois de brèves notices biographiques.

Le sous sol de la région de Soultz recèle des richesses qui ont contribué à sa renommée et à son essor, bitumes, pétrole, mais aussi salines et même charbon. Sous l'impulsion de la famille LE BÊL, une des premières industries pétrolières du monde a vu le jour à Soultz. Cependant ce sont surtout les salines exploitées par un procédé peu onéreux qui ont apporté des ressources au village, et l'Etat (gabelle!).

L'origine du nom REMPP est inconnue, bien que des hypothèses aient été posées. Il existe des REMPP en Allemagne du sud, en Suisse, mais l'origine commune de ces branches n'est pas démontrée.

Les recherches généalogiques qui sont rapportées ici constituent un travail collectif auquel ont participé mon cousin Fritz REMPP mon neveu Olivier REMPP, les cousins de mon père Alfred et Gretel REMPP, d'autres membres de la famille proche ou éloignée, dont Georges et Frieda REMPP de Gries, Anne Lise SCHNEIDER BASTIAN de Hohwiller, Agnës FRITZ-REMPP du Wurtenberg, et d'autres ...

Les travaux du pasteur ROMANE MUSCULUS de Toulouse ont aussi été d'une aide précieuse.

Titre de rubrique == La famille Heydenreich.'

La famille HEYDENREICH, probablement d'origine allemande, n'apparaît dans les registres paroissiaux de Wissembourg qu'au milieu du 17è siècle. Jean Wolfgang HEYDENREICH, l'ancêtre, et la plupart de ses descendants étaient paroissiens de St Michel ; il existe toutefois une autre famille HEYDENREICH dans les registres de la paroisse de St Jean.

Jean-Wolfgang HEYDENREICH semble avoir fondé une dynastie de tanneurs ou de mégissiers (Rothgerber) à Wissembourg, car nombre de ses descendants ont été tanneurs.Jean-Wolfgang HEYDENREICH et ses descendants ont aussi activement participé à la vie de la cité.

De son mariage avec Anne-Catherine FRIEDEL, Jean Wolfgang HEYDENREICH a eu de nombreux enfants, mais plusieurs d'entre eux sont décédés en bas âge. Au cours du seul printemps 1695 Jean Wolfgang en a perdu trois. Cependant cinq de ses enfants ont fondé des familles: Jean, Matthieu, Anne-Catherine, Gaspard et Marie-Eve HEYDENREICH, et ils se sont aussi établis à WIssembourg.